Région des Pays de la Loire
Folle journée en région

Newsletter CULTURE

Tournages en région : des retombées significatives pour l’économie locale

Cliquez pour agrandirTournage du film "En équilibre" sur la plage de Saint-Brévin-Les-Pins. © Région des Pays de la Loire - Nicolas Dumez

La Région a réalisé en interne au printemps dernier une étude d’impact du Fonds d’aide à la création cinématographique, audiovisuelle et multimédia sur l’économie régionale. Les résultats concernant les différents types d’œuvres soutenues sont positifs.

En moyenne, 1 € de soutien accordé par la Région, avec l’aide du CNC, au titre du Fonds d’aide à la création cinématographique, audiovisuelle et multimédia, génère 2,26 € de retombées directes pour le territoire. Pour l’ensemble des aides à la production, les dépenses en région représentent même 366% des aides accordées uniquement par le conseil régional.
C’est ce qui ressort de l’étude d’impact réalisée de février à avril 2016 dont
l'objectif était de mesurer l’impact local, économique et social des films aidés. L’analyse, effectuée sur la base des bilans envoyés par les producteurs en fin de production, porte sur l’ensemble des dépenses en région des projets soutenus, en particulier lors des tournages, notamment celles liées à l’emploi. 137 dossiers aidés par la Région entre mars 2009 et septembre 2015 ont ainsi été épluchés.
Ces montants sont importants dans la mesure où les aides régionales sont accordées prioritairement à des projets se distinguant par leur qualité artistique, autrement dit des projets fragiles qui auraient eu pour la plupart beaucoup de mal à exister sans ces aides.

Des résultats variables selon les œuvres

Sur l’échantillon retenu, le total des dépenses en région s’élève à 7,2 M€, pour un total de subvention de 3,2€, apport du CNC inclus. En moyenne, les chiffres sont comparables entre les engagements en faveur du développement (2,32€ pour 1€ alloué) et les aides à la production (2,26€ pour 1€).
En revanche, le ratio diffère selon le type d’œuvre considéré (magazines, courts métrages, documentaires de création, longs métrages de fiction/téléfilm, ou encore œuvres numériques).
Dans le cas des magazines, le ratio grimpe à 6,36 € de retombées pour 1 €. Ceci s’explique par l’ancrage en région des magazines soutenus et la forte implication de chaînes locales dans ces projets.
Il est de 2,77 € pour les documentaires, de 1,80 € pour les films longs et de 1,47 € pour les courts métrages.
Les producteurs des projets étant tenus de dépenser une part variable selon le projet de leur budget en région - dont la moitié doit correspondre aux salaires de professionnels locaux - les dépenses en personnel, technique ou artistique, représentent le premier poste de dépenses. Les autres postes importants concernent les moyens techniques et les dépenses de régie, de transports et d’hébergements, quel que soit le type de projets étudié.
Cette étude avait également pour but de mesurer l’impact sur ces données de l’ajustement du règlement d’intervention dédié intervenu en 2012 : pour un nombre de projets équivalent, les chiffres de dépenses se situent dans les mêmes échelles.

libre expression

Pour en savoir plus sur le point de vue des groupes politiques du Conseil régional :

à votre écoute

infos pratiques

Folle journée en région

lettres d’information de la région des pays de la loire

Newsletter TRANSPORTS

TRANSPORT

Newsletter CULTURE

CULTURE

Newsletter ENTREPRISES

ENTREPRISES

Newsletter EMPLOI, APPRENTISSAGE ET FORMATION PROFESSIONNELLE

EMPLOI

Newsletter ÉDUCATION

EDUCATION

Newsletter MA RÉGION

S'abonner à la newsletter Pays de la Loire

Newsletter ENSEIGNEMENT SUPERIEUR et RECHERCHE

ENSEIGNEMENT

Newsletter INTERNATIONAL

INTERNATIONAL

Gardez le fil